Archives par mot-clé : boucle magnétique

Interprétation en LSF et boucle magnétique

Pourparlers a eu le plaisir d’organiser l’interprétation en langue des signes et l’installation d’une boucle magnétique pour l’inauguration de l’espace autonomie du Megastore d’Orange près de l’Opéra à Paris, le 20 novembre 2019, qui réunissait, entre autres participants, Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, François René Germain, Directeur de l’Accessibilité du groupe d’Orange ou encore Gilbert Montagné, féru de technologie.

Notre consœur en Langue des Signes Française Florine Archambeaud, interprétant Madame Thouveny, Directrice d’Orange Ile-de-France
Julie Saidlitz interprète ici Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat aux Personnes handicapées.

À la droite de l’orateur, notre collègue, s’exprime, non comme d’habitude en langue vocale (anglais, russe….), mais en Langue des Signes Française (LSF). Pourquoi française ? Parce que la langue des signes tient compte des spécificités culturelles du pays. Ainsi le mot toit sera illustré par un bi-pente en France alors qu’il peut être un toit terrasse ailleurs.

La retranscription des propos de l’orateur en temps réel (vélotypie) sur grand écran a aussi été assurée, permettant ainsi au public malentendant de bénéficier de tous les outils pour suivre les propos des différents intervenants, parmi lesquels Alain Tixier, fondateur de l’entreprise FingerTips et inventeur ayant remporté la médaille d’or au Concours Lépine pour son coussin Viktor, destiné aux personnes en perte d’autonomie.

Viktor, nettoyeur de télécommandes

Innovation inclusive, Viktor est un coussin intelligent qui permet de garder le contact avec ses proches, seule interface entre le senior et son écran de télévision qui remplace ainsi nombre de dispositifs anxiogènes tels que télécommandes, téléphones ou tablettes).

Toute l’équipe de Pourparlers, représentée sur cette mission par sa directrice associée Corinne Laloux, est fière d’avoir organisé pour Orange le service d’interprétation d’une soirée placée sous le signe d’une cause qui lui tient à cœur : l’inclusion. Et les participants avaient l’air tout aussi ravis !